Historique

Les eaux thermales et minérales de la station Baile-Herculane ont été découvertes et exploitées par les soldats des légions romaines qui ont conquis l’ancienne Dacie. Vu les propriétés curatives des eaux, les romains ont appelé la localité “Ad acquas Herculi Sacras”, d’où le nom actuel.

Un secteur spécial historique, mémoire vive de son existence continue depuis 1865 ans (153-2018)

après 1718 (la paix de Passarowitz) commence l’histoire moderne et contemporaine de l’endroit :

  • en 1736 commencent la reconstruction et la modernisation des «bains», des voies d’accès et des bâtiments
  • 1767, le Régiment de frontière roumain n°13 est créé, les soldats construisent la plupart des bâtiments de la station thermale
  • la région est visitée en 1772 par l’empereur Josef II

La deuxième étape de la reconstruction commence après 1800 :

  • 1847, la statue d’Hercule est montée (du bronze, le travail de Romelmayer et Glants à Vienne)
  • en 1852 l’empereur Franz Josef fait une visite à la station et déclare : “Ici nous avons, sur la Vallée de Cerna, la plus belle station thermale du continent”
  • en 1884, 1887, 1890, 1892, 1896, la station est visitée par l’empereur Franz Josef et l’impératrice Élisabeth, la femme charmante et incontestable Sissi, qui écrit avec bonté ses impressions sur la station thermale
  • en 1918, naissance du Conseil National Roumain et de la Garde Nationale, formes d’organisation avec un rôle important dans la participation du peuple à l’union avec la Roumanie (le 1 décembre 1918)
  • le général Nicolae Cena devient le premier chef roumain de la station balnéaire. On lui est redevable du musée et celui-ci porte son nom (en raison de sa collection personnelle qui est donnée en 1922 au musée)
  • 1932, la Montagne Domogled devient une réserve naturelle

1970, construction de la partie moderne de la station thermale (le parc Vicol) et de la ville.

Ξ   >>>